Demoslogan
fren   Blog   Liens

Vajrayana ou Véhicule du Foudre Diamant (VI-VII ap JC)

Historique

Le Mahayana et le Vajrayana ont comme idéal le Bodhisatva. Le rituel et la méthodologie diffèrent.

Le Vajrayana est un ensemble de techniques permettant de transformer les émotions négatives en vertus ou énergies positives, au travers des « 3 Portes », le corps, la parole et l’esprit.

Le Lama tient une place primordiale dans le cheminement spirituel, puisque c’est lui qui va mener le disciple sur la Voie, en lui apportant ou en lui cachant les éléments nécessaires. C’est une méditation de transformation psychique, dans laquelle on ne refuse aucune émotion (même négative), mais dont on se sert pour transformer négatif en positif.

Le pratiquant utilisera pour cela des récitations de mantras accompagnées des mudras correspondant, des méditations basées sur la réalisation mentale de thangkas + ou – complexes, des prosternations, des offrandes, etc…

Le Vajrayana reconnaît l’homme à travers « corps-intellect-conscience » et préconise la purification du corps, la pacification de l’intellect, et le dépassement de la dualité du Moi et l’Autre.

Ce système est dit être celui qui mène le plus rapidement à l’Eveil.

Les 10 conduites non-vertueuses

3 du corps

  • - Tuer / Voler / Inconduite sexuelle
  • Ces 3 erreurs mènent au renvoi de la communauté monastique.

    4 de la parole

  • - Propos futiles / mensongers / offensants / vulgaires
  • 3 de l’esprit

  • - Convoitise / Malveillance / Les vues fausses
  • Répartition géographique

    Le Mahayana s’est développé au Tibet, en Chine, en Mongolie.

    Les écoles de pensée du Mahayana Vajrayana

    ‘Ngadar’, la 1ère diffusion du Bouddhisme au Tibet

    Nyingmapa (les Anciens)

    Ecole fondée mi- VIIIème début IXème par le maître indien Padmasambhava aka Guru Rimpoche en 749 (le + vraisemblable), 775 ou 810.

    Etant l’école la plus ancienne, son clergé et ses membres durent fuir la répression du roi Langdarma et pour ce faire, se cacher dans des endroits solitaires. Ils sont donc davantage versés dans le tantrisme et le yoga que les autres écoles. Ce qui peut expliquer que leurs monastères sont moins nombreux. Les Yogis et lamas Nyingmapa ne prenant que rarement les vœux, ils font partie du clergé marié. Il arrive que des Monastères soient dirigés de père en fils.

    Le Bouddha primordial de cette école est Samantabhadra.

    Au Laddakh : TakTok Gomba.

    Phyidar, la 2ème diffusion du Bouddhisme au Tibet
    fin Xème à XIVème

    Kadampa (Ceux liés par la Règle)

    Ecole fondée par Drom Tonpa (Bromston) en 1057 à Reting, au nord de Lhasa. La fondation de cette école sonna le réveil du Bouddhisme au Tibet, après une longue période de persécutions religieuses menées sous le régime du roi Langdarma. Drom Tonpa était un des principaux disciples d’Atisha. Ce dernier désirait réformer les pratiques religieuses, et réintroduire la robe jaune des Bhikkus indiens originels. Seul le chapeau fut adopté.

    Pour cette école, qui fut par la suite (XV & XVIIe) intégrée à l’ordre Gelougpa, le Bouddha primordial est Vajradhara. Le style de peinture Kadampa est davantage figuratif que les autres écoles.

    Au Ladakh: Spituk à sa création et jusqu’au XV.

    Kargyudpa (Ceux de la Transmission Orale)

    Issue d’une lignée de yogis contemplatifs, cette école qui adhère strictement au code de discipline (Vinaya) et ses 253 règles, fut fondée par Marpa (XIe.). Nombre de ses membres passent une partie de leur vie en retraite (Losum Dasum). Ces écoles, qui diffusent +/- les mêmes enseignements (Termas (trésors), biographie de Milarespa et ses 100 000 chants, 6 doctrines secrètes de Naropa), ont été fondées par les principaux disciples de Gampopa. ????

    Le concept de lamas réincarnés est né chez les Kargyud. QUAND ??

    Au Tibet, monastère de Thalung (nord de Lhasa) fondé en 1180 par Tashipal.

    Cette école se subdivise en de nombreuses branches et sous écoles :

    • Drukpa Kargyudpa, école prédominante au Ladakh (Chemre, Hanle, Stakna, Shey, Mulbek, Hemis) et représentée au Zangskar par Sani, Bardan, Stagrimo, Dzongskhul. C’est la religion d’état au Bhoutan.
    • Karma Kargyudpa, école fondée par Ratna Shri et dîte des « Bonnets Noirs », référence à une coiffe offerte en 1415 par l’Empereur de Chine et faite de 100 000 cheveux de Dakini.
    • Digung Kargyudpa, école fondée en 1179 par Jigten Sumgyi Gönpo aka Ratna Shri (1143-1217), qui construisit le 1er gompa de l’ordre a Drigung (128km au N-E de Lhasa), et représentée au Ladakh par Lamayuru et Phyang.

    Sakyapa (Ceux de la Terre Fauve)

    Ecole fondée en 1071/73 par Lotsawa Brogmi dit « le Traducteur » (aka Kon Kong Cho Gyalpo). Ou par Sakya Pandita ????. OU Sakya Kumba Nyingpo (Jharkot Gompa) ??

    Cette école, qui attribue une grande importance au savoir intellectuel (grammaire, rhétorique, logique, philosophie) et aux arts plastiques et techniques de l’art sacré (tormas), prédomina du XII au XV et les maîtres Sakyapa furent chefs spirituels et temporels du Tibet jusqu’au schisme qui la divisa.

    Les Sakyapa ont leur propre technique de méditation contemplative : « Le Chemin et le Fruit » qui implique l’inséparabilité du Samsara et du Nirvana. L’esprit étant la racine des deux, obscurci il se manifeste comme le Samsara, libéré des obstructions l’esprit est le Nirvana. Il est dit qu’en suivant cette voie, on peut atteindre l’Eveil en une vie. Le style de peinture Sakyapa est davantage influencé par le style Newar que les autres écoles.

    Au Ladakh : Matho.

    Gelougpa (Ceux de la Vertu) , école des Bonnets Jaunes

    Cette école, fondée en 1407 par le maître tibétain Tsong Khapa, a un code disciplinaire des plus stricts et est moins portée par les pratiques tantriques que les autres écoles. L’école Gelougpa, dont le premier Gompa fut construit à Ganden, prédomine en Mongolie et est l’église officielle au Tibet depuis 1640. Depuis 1650, le chef spirituel et temporel du Tibet est appelé Dalaï (lama), titre honorifique donné par le roi de Mongolie et porté uniquement par les maîtres Gelougpa. Les moines attirés par la philosophie peuvent devenir Geshe.

    Pour cette école qui n’a pas de représentation physique du Bouddha Primordial, la technique de méditation se nomme « La Voie graduelle » (vers l’Eveil) :

  • - Comment avoir confiance dans le maître et garder la motivation correcte.
  • - Comment méditer sur Anicia, le précieux corps humain, le karma, le Dukha des êtres des 6 Mondes.
  • - Comment accumuler des mérites et éliminer le mauvais karma.
  • Au Ladakh : Spituk, Likir, Thiksey, Ridzong, Shankar, Alchi, Saspol.

    Au Zangskar : Phuktal, Rangdum, Stongde.

    Geldampa (école des robes jaunes)

    Ecole bouddhiste qui n’existe qu’au Zanskar et créée pendant le règne de Lha Chen Ngorub. Peut-être dû à l’isolement du Zanskar, ses lamas n’avaient pas à aller terminer leurs études à Lhassa.