Demoslogan
French English    Blog   Liens

Patan

1 jours

Trip Code: T001

Overview

Nous vous proposons une journée de visite culturelle à Patan, de son nom original Lalitpur, et  appelée Yala en langue Newar.

Officiellement fondée par le roi Veer Deva en 299 ap. JC (3400 de l’ère Kali Yuga), « la ville de beauté » semble être bien plus ancienne, comme le prouve les Stupas construits par l’empereur Ashoka lors de sa visite au IIIème siècle av. JC.

Ville bouddhiste en majorité, elle est réputée pour ses Bahals (Bâtisses aux boiseries sculptées, parties intégrantes des complexes monastiques Bouddhistes Newars), mais aussi son allure d’« atelier à ciel ouvert » grâce à ses orfèvres, sculpteurs, et tailleurs de pierre.

LÉGENDE DE PATAN

La légende raconte l’histoire d’un brave homme, pieux et dévot, et qui gagnait sa vie en vendant des herbes médicinales. Affublé d’une laideur telle, qu’elle l’avait rendu célèbre, il allait chaque jour cueillir ses herbes dans le « Joli Bois » (Lalita-vana), et sur son passage les gens avaient pour habitude de le saluer.

Un jour, alors qu’il était au Joli Bois, il fut prit d’une soif soudaine et ardente. Il se jeta sans plus attendre dans un étang à l’eau limpide et se désaltéra jusqu’à plus soif. En rentrant chez lui, il fut surpris de ne pas être salué, et pour cause, personne ne le reconnut. Sa laideur s’était transformée en beauté merveilleuse. Le roi, ébahi, l’adopta comme favori et le surnomma Lalita, le Joli. La même nuit, une vision lui prescrivit de construire une ville qui serait nommée Lalit Patana (la Ville Jolie). Il acquiesça et réunît une importante somme d’argent qu’il remit à Lalita, puis l’envoya construire une ville pouvant loger 20 000 habitants. Cette ville supplanta l’ancienne résidence royale, Madhyalakhu, et vers le milieu du VIIème fut simplement renommée Patana, la ville !!

Patan Durbar Square ou la 'place du palais royal'

Parsemée de temples multi centenaires aux styles diverses, la place royale de Patan, toujours vibrante, offre au visiteur une vision de ce qu’a pu être la vie Newar citadine depuis de nombreux siècles: Source de vie (autour de la fontaine publique jadis réservée à la princesse), ciment social (les bancs « à palabre » comme diraient les africains, y sont généralement pris d’assaut par les anciens) et rappel du caractère divin de la royauté.

Le musée de Patan

Situé au cœur du Palais Royal, ce musée qui fut inauguré sur une initiative du gouvernement allemand, nous permet de pénétrer une ancienne demeure royale, et d’y admirer de nombreuses œuvres d’art Newares datant de plusieurs siècles.

Golden Temple (Le Temple d’Or) ou Kwabahal ou Hiranyavarna Mahavihara

Sanctuaire bouddhiste construit au XIIème siècle par le roi Baskar Deva Varma, sur les ordres d’une statue de Buddha qui lui aurait demandé de lui construire un monastère à l’endroit précis où un rat chasserait un chat!

Situé à quelques centaines de mètres de la place royale, une des particularités de ce monastère est que le prêtre principal se doit d’être un enfant de moins de 12 ans ! Assisté d’un aîné il sert le temple pendant un mois, ne sortant de son enceinte sacrée que deux fois par jour afin d’informer la population de l’imminence du service liturgique.

Le sanctuaire renferme de nombreuses statues, un monastère bouddhiste (Vihar), et une collection de textes hautement sacrés, datant du XIIIème siècle.

Mahabuddha ou le 'Temple des 9000 Buddhas'

Ce temple, unique au Népal pour ses briques incrustées de Buddhas, fut construit par l'artiste peintre Pandit Abhayaraj Shakya (dans sa propre cour privée) et ses descendants sur 3 générations, entre 1564 et 1600, sur le modèle du temple de la Bodhi de Bodhgaya, où Buddha atteint l'Illumination.

mahabuddha monk

Composé uniquement de briques et de plaques de terre cuite moulées et maintenues entre elles par un mortier de poudre de brique, lentilles, chaux et fenugrec, le temple fut reconstruit à l’identique par les artisans Newars locaux, à la suite du tremblement de terre de 1934.

Les neuf mille Bouddhas représentent la multitude de formes adoptée par l’Esprit de Bouddha.

Okubahal ou Rudravarna Mahavihara

Ce temple, peu visité, se trouve au coeur du quartier des artisans, Okubahal, et est un exemple de la diversité artistique Newar.

Ateliers d’artisans Newars

En chemin, entre temples et places royales, nous visitons un atelier d’orfèvre sculpteur Newar, dont la technique de cire repoussée révolutionna la statuaire sur le plateau tibétain: les statues rendues creuses et donc plus légères, devinrent transportables, et permirent aux lamas de les bénir en y enfermant textes sacrés et pierres semi-précieuses.

C'est donc grâce à leurs nombreux artisans, excellents dans les matières telles que sculpture sur bois et sur pierre, cire repoussée, ou peinture de thangkas, que l'art et la culture Newar furent rendus célèbres sur tout le plateau tibétain, et jusqu'à la cour impériale de Chine.

Dates and Prices

Fix Departure Dates are yet to be announced. If you are interested for this trip, please click the button below for the further inquiry.


Trip Inquiry

Book this trip as a private departure

for any group size, big or small

BOOK NOW